Donnez votre avis !

Cliquez sur le titre de cet article pour rajouter vos commentaires en bas de la page.

Indicibilis pousse la porte de l’appArt’ement pour deux expositions

Le vendredi 11 décembre 2010 a eu lieu, à l’appArt’ement Poquelin Molière, le vernissage de deux expositions photographie et peinture. Pour la première fois, l’association Indicibilis a organisé cet événement original puisqu’il s’est déroulé dans un appartement de façon très privée en centre ville de Bordeaux. Pour cette occasion, les invités ont pu découvrir ou redécouvrir les œuvres de Quentin Salinier, photographe et de Marine Berson, artiste peintre. Le lendemain, pour clore cette manifestation culturelle, ils ont également profité d’un concert surprise de reprises folk joué par le chanteur du groupe "silence radio" accompagné par deux de ses amis .


Actuellement en quatrième année de formation en photographie, Quentin Salinier aimerait en faire son métier. Les clichés choisis pour l’exposition ont été pris suite à sa rencontre avec un vieux lot et garonnais. Fasciné par ce personnage habitant dans son village d’enfance, Quentin a souhaité mieux le connaître avant de nous raconter son histoire à travers des photographies. Il a ainsi capté le quotidien monotone et hors du temps de cet être solitaire.

Conscient de la difficulté que représente le fait de se livrer à l’objectif et de parler de soi pour une telle personne, vivant en quasi autarcie, l’artiste ne lui a demandé qu’une seule matinée pour nous faire vivre cette rencontre.


A travers chaque tirage, il nous immisce dans la vie de cet homme reclus chez qui le temps
semble s’être arrêté suite à la mort de ses parents. On le voit par exemple marcher seul avec ses sabots au milieu des champs. L’unique verre propre ou la seule cuillère très usée affirment cette solitude.


Quentin réalise également des reportages photos pour la presse et en tant qu’adhérent d’Indicibilis, il n’hésite pas à immortaliser la plupart des concerts organisés par l’association.

Au-delà du lieu de l’exposition, l’originalité de cette soirée se trouvait au niveau du mélange de la photographie et de la peinture. En effet, Marine Berson, âgée de seulement 19 ans et passionnée de peinture y exposait pour la première fois ses toiles. Le maniement des couleurs dans ses œuvres contemporaines contrastait avec les photographies en noir et blanc de Quentin. Cette jeune étudiante en médecine et peintre autodidacte s’exprime en toute liberté.



La toile ci-contre en témoigne par le fait qu’elle a été peinte à la gouache les yeux fermés et avec les mains plutôt qu’en utilisant des pinceaux.




Mais la technique qu’elle préfère est la peinture à l’huile. Elle l’utilise alors pour réaliser des toiles plutôt figuratives comme par exemple la première pour laquelle l’insp
iration est venue suite à la lecture du poème « le bateau ivre » d’Arthur Rimbaud.






Mais elle n’hésite pas à représenter une idée de manière plus naturaliste comme le démontre ci-dessous le tableau appelé « la bohème ».




Cependant, Marine aime l’art et sa curiosité l’amène à produire d’autres effets artistiques. Par exemple, dans le tableau ci-dessous, où elle représente la vivacité et l'expression de la joie, du plaisir et de la surprise, elle a mélangé la peinture à l’huile à la peinture acrylique et au collage du papier de soie.





Les toiles de cette jeune peintre ont du succès et de futurs clients se sont déjà manifestés. Dotée de plusieurs cordes à son arc, Marine a également réalisé un dessin pour le flyer du groupe SUMSIC.

Après avoir permis à de nombreux musiciens de s’exprimer sur scène, Indicibilis montre aussi qu’il promeut des artistes d’autres disciplines !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire