Donnez votre avis !

Cliquez sur le titre de cet article pour rajouter vos commentaires en bas de la page.

Transfert, trois collectifs de graffeurs dans un lieu atypique

 
Les Vivres de l’art, association bordelaise artistique transdisciplinaire créée par Jean-François Buisson, artiste sculpteur, permet de nombreuses expositions dans la capitale girondine. Du 7 au 10 avril 2011, il a ouvert les portes de son atelier à trois collectifs de graffeurs : Peinture fraîche, Les frères coulures et Club Mickey.


L’événement Transfert dans ce lieu propice à l’expérimentation vous mettait rapidement dans l’ambiance décalé de l’art urbain. Les artistes n’ont pas fait les choses à moitié. Tout y était avant même que vous franchissiez les portes de ce lieu magique. Des murs du jardin aux divers objets hors du commun (bombes aérosols géantes, …), l’extérieur était décoré avec autant de précision que l’intérieur afin de transmettre au spectateur un fil conducteur pour le guider tout au long de sa visite.


Crédits photos : Léa Ladjevardi
Les graffeurs de Peinture fraîche ont fait à nouveau preuve de génie en maniant la couleur et l’abstrait. Trakt a même rajouté des objets rappelant une continuité à ses toiles et quant à Kendo, c’est à travers des couleurs lumineuses qu’il a choisi de nous faire rêver.

Crédits photos : Nathalie Kaïd
Crédit photo : Nathalie Kaïd
Les frères coulures, fidèles à leur nom, ont partagé leur technique en maitrisant la coulure de la peinture comme il se doit autour d’une ambiance plutôt sombre mais très proche du réel. 


Crédit photo : Nathalie Kaïd


Jean Rooble n’a pas hésité à amuser le visiteur en mélangeant les différents supports dans l’objectif de raconter une histoire comme par exemple en liant une toile au plafond exposant un homme qui cache son œil à une boule au sol représentant un globe oculaire. 


Crédit photo : Nathalie Kaïd
Quant à Club Mickey, il a apporté une touche plus légère en peignant les idoles de notre enfance.

Crédit photo : Nathalie Kaïd

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire